.
hebergeur image

«DiRT 4» : le jeu de rallye ultime ?




Devenue une référence pour tous les amateurs de rallye au fil des années, la saga DiRT s’enrichit d’un remarquable quatrième opus.

Codemasters vient de lancer ce nouvel épisode riche en sensations, sur consoles et PC. On savait le studio britannique devenu expert dans la simulation automobile, depuis la célèbre série des Colin McRae Rally sur PlayStation dans les années 1990. Avec DiRT 4, il appuie sur le champignon et offre un véritable festival pour les passionnés.

Une cinquantaine de véhicules prêts à déraper sur les spéciales sont proposés. Et pas seulement des modèles récents. Ainsi, c’est un véritable parcours historique qui se dessine pour les pilotes sur canapé, invités à prendre le volant des légendaires Peugeot 205 GTI Rallye, Subaru WRX STI NR4, Lancia Stratos HF ou encore de la célèbre Renault 5 Maxi Turbo.

Autant de monstres de la route qui vrombiront aux quatre coins du monde, des routes en asphalte d’Espagne, à celles enneigées de Suède, en passant par les chemins en terre rouge d’Australie et les voies sinueuses des forêts américaines.

Il faudra faire preuve d’une rigueur extrême pour ne pas partir dans le décor. Heureusement, divers niveaux de conduite sont proposés, afin de permettre une prise en main rapide pour les néophytes, ou plus technique pour les pros. DiRT 4 se pare également d’un mode carrière complet avec la possibilité de créer sa propre écurie, tout en gérant l’équipe et les sponsors. Tandis que de nombreux challenges (course de buggy, cascades…) viennent ajouter des heures de fun.

Beau, soigné et exhaustif, ce nouveau chapitre assure un sans-faute pour occuper l’été des amateurs de rallye.

Avec Snap Map, Snapchat permet maintenant de géolocaliser vos amis


Nouvelle mise à jour et nouvelle fonctionnalité : Snapchat permet désormais de localiser ses amis via une carte dédiée mais également de découvrir les endroits les plus populaires sur Snapchat.

A l’origine de cette carte interactive, la start-up française Zenly spécialisée dans la géolocalisation qui a été rachetée par Snapchat entre 250 et 350 millions de dollars. «À bien des égards, nous prenons le concept d’une carte et le tournons à l'envers. Cette carte n'a pas pour sujet l'endroit où je suis, mais celui où sont mes amis et ce qu'ils font. Il ne s'agit pas de savoir comment accéder à votre destination, mais de découvrir où vous voulez aller», explique un concepteur de produit chez Snapchat Jack Brody, au site Refinery29.

Pour activer la Snap Map, il suffit de pincer ses doigts sur l'appareil photo comme pour dézoomer depuis l’écran principal de la camera. Différentes options sont ensuite disponibles, du mode «fantôme» ou «Uniquement Moi» permettant de cacher sa géolocalisation aux autres, aux modes «Mes Amis» permettent d’apparaître sur l’écran de tous les contacts où «Certains amis» pour un groupe sélectionné pour l’occasion.

Les contacts sont représentés par des Bitmoji (un petit personnage grimant l'utilisateur dans un style enfantin) s’ils ont été activés, où à défaut d’une silhouette stylisée. L’application met à jour l’emplacement d’un utilisateur sur Snap Map quand il ouvre Snapchat.

Mais l’application permet également de localiser les évènements partagés, une option ajoutée lors de la précédente mise à jour, à la manière d’une carte thermique. Ces «stories» partagées ou sponsorisées permettent de couvrir de gros évènements comme des concerts, festivals où des matchs sportifs par exemple. Une utilisation qui permettrait au réseau social de détrôner Twitter sur sa capacité à révéler des évènements importants avant les grands médias traditionnels.

Pour Jack Brody, la mise à jour était attendue de longue date par les utilisateurs : «Une des habitudes des utilisateurs est de prendre une photo en activant un filtre de géolocalisation et de l’ajouter à leur story avec une légende comme «Rejoignez-moi !» et quand ils partent du lieu, ils suppriment la photo».